Le Mot du Président lors du souper des 60 ans

Le 21 octobre 2017

L’AC Dampicourt a 60 ans

Bienvenue à toutes et à tous qui marquez par votre présence votre attachement au club.

Après les deux manifestations sportives dont le meeting de la Grande Région et les 24h relais très bien organisés par Eric Herman et son équipe, place aux manifestations festives.

Parmi vous, nombreux sont ceux qui n’ont pas connu les années 50 et particulièrement 1957, date de création du club à l’initiative de quelques passionnés dont certains avaient commencé leur carrière athlétique, principalement en cross à Izel.

Je pense notamment à Claude Damoiseaux, premier international au club en 1500m ici présent, toujours accompagné de Cécile qui a œuvré pendant des années à la gestion des séances de gym et entraînements. Ils sont tous les deux toujours officiels au club.

Autre « personnalité », mais je sais d’avance qu’elle est trop modeste pour accepter ce titre, c’est Claire qui fut une des premières athlètes féminines du club début des années 60. Elle assure toujours, avec une grande expérience les entraînements BPM et poursuit une carrière athlétique sur la piste et en cross. Merci Claire pour ton implication.

Toujours passionnés et disponibles aussi pour transmettre du bord de la
piste leurs connaissances et leur expérience avec beaucoup de caractère (et
avec les jeunes, il faut en avoir) : Je citerai Pierre et Edith. N’oublions pas
qu’Edith a mené pendant de longues années une carrière internationale en
athlétisme avec de nombreuses médailles d’or et aussi athlète européenne
de l’année.

Il ne faut bien sûr pas oublier Jean, qui avec son épouse Nicole, ont
contribué largement à l’essor du club dans les aspects administratifs,
sportifs et conviviaux.

La création du club se fit donc à l’initiative de quelques athlètes particulièrement passionnés dont Jean et Claude qui surent convaincre monsieur André Joannes et son épouse Marie de mettre en chantier cette œuvre, et même ce chef d’œuvre que devint l’AC Dampicourt.

Le premier président fut Paul Picard. Un comité rapidement constitué par
quelques habitants Dampicourtois s’attela à organiser la gestion et à lancer la machine pour un défi sportif qui ne cessera de grandir. J’ai une pensée particulière pour deux personnes toujours vivantes et qui ont été parmi les administrateurs du club et qui ont œuvré longtemps pour sa réussite : Omer Grimonster et Jean Allard. Je pense aussi à tous ceux qui ne sont plus là pour vous faire vivre les grands événements et leur passion pour l’ACD.

Voici quelques grandes étapes qui vous ont été régulièrement rapportées
par la presse :
Pour les équipements, tout d’abord :

  • 1957-1970 : Période sans piste d’athlétisme sauf un semblant déjà
    apprécié à Solumont sur le site actuel du golf.
  • 1971-1973 : 1 ère piste en cendrée sur le site actuel
  • 1985 : 1 ère piste en tartan pour en arriver aux installations actuelles
    que vous connaissez.

Au niveau sportif :

La première victoire en inter-cercles hommes pour atteindre le niveau Div 4 date de 1965. Ensuite ce fut l’escalade  vers la division 1 nationale pour les équipes toutes catégories : masculines, cadets scolaires, masters avec une mention particulière pour l’équipe des dames furent championnes de
Belgique en 2011.

Imaginez qu’en foot, on jouerait contre le Standard et Anderlecht, selon que l’on soit rouge ou mauve, mais aussi Gand, Genk, Anvers, Charleroi, Malines, Bruges. C’est vous dire le niveau atteint.

Les « Allures libres de Gaume », avec d’impressionnants gestionnaires
toujours fidèles ont porté aussi très haut le sport à l’ACD.

La tâche ne fut pas simple, mais autour des 4 présidents qui se sont
succédés : Mrs Picard, Beausir, Dropsy et celui qui vous parle maintenant,
de nombreux bénévoles ont œuvré sans ménager leur peine pour apporter
toujours et toujours leur collaboration que ce soit à

  • l’installation des terrains
  • au transport des athlètes
  • à la gestion des meetings
  • aux manifestations sportives (Je pense notamment aux officiels)
  • à la buvette
  • à l’administration toujours nécessaire, dont les statistiques annuelles

Toutes ces tâches qui sont de plus en plus exigeantes et prenantes. C’est souvent 3 à 4h par jour et parfois plus que secrétaire, trésorier, intendants consacrent au club.

Les entraineurs fidèles ne sont pas en reste de disponibilités pour les athlètes 5, 6, 7x par semaine. Ils apportent à tous leurs secrets de réussite sportive comme entraineur ou comme aidant dans les différentes sections du club. Ce sont souvent d’anciens athlètes du club déjà cités. Mais il y a aussi :

  • Yves et Jacques, athlètes de la première décennie du club
  • Puis ensuite : Olivier, Eric, Véronique, Sullivan, Philippe, Sylvain,
    Alain , Isabelle, Alain, Didier, Michel, Marianne, Jean-Christophe,
    Géraldine, Anne…
  • et maintenant Etienne, Antonin, Olivier, Sébastien, Pauline, Robert,
    Renauld, Sylvie, Dimitri, Sandrine (Ces deux derniers à Bastogne)

qui vont permettre d’assurer la pérennité de l’ACD. Merci d’avance de
m’excuser pour ceux que j’aurais omis de citer. Même si je sais qu’attirer l’attention sur le vieillissement des troupes n’est pas toujours bien perçu quand on l’exprime, (Que les anciens se rassurent leur expérience est primordiale et est à transmettre aux jeunes), il est indispensable que nous pensions à prévoir, à organiser et à veiller au potentiel humain nécessaire à la continuité du club.

Certains processus d’organisation et d’encadrements sont lancés. Énormément de dispositions sont encore à prendre. Si les installations sont au top pour une quinzaine d’années sans gros frais, les respecter, veiller à leur maintien en parfait état le plus longtemps possible sera un plus.

Nous sommes donc conscients qu’il faut diriger notre action vers la gestion sportive avec un encadrement de grande qualité. Pour avoir des athlètes de bonne qualité, il nous faut des entraineurs de grande qualité.

Plusieurs athlètes ont apporté au club et à leurs entraineurs d’immenses satisfactions mais aussi hélas quelques fois de grandes déceptions que ces entraineurs doivent, je dirais, encaisser pour repartir avec une motivation intacte. De nombreux trophées individuels et intercercles ont été attribués à ces athlètes sans que je puisse les citer tous. Qu’ils en soient félicités.

Mais Elisabeth Davin (Relais 4 x 100m aux JO de Pékin, Médaille d’or sur
100m haies aux jeux de la Francophonie) , Julien Watrin ( Moncton, championnat du monde junior : finale en 100m 8 ème et seul blanc en  finale, 200m ½ finaliste 9 ème , Prague : 4 x 400m médaille d’or et record d’Europe, Amsterdam 4 x 400m championnat d’Europe médaille d’or, Bahamas : championnat du monde de relais 4 x 400m médaille de bronze, JO Rio : 4 x 400m 4 ème à 3/100 ème de seconde de la médaille), Laura Leprince (Médaille d’or au relais 4 x 100m aux jeux de la Francophonie), Valère Hustin, Jean-Pierre Weerts, Justine Brackman, Emilie Buesghens, Cécile Clarinval, Nathalie Loubele, Eric Herman, Edith Graff, Anne-Catherine Clément, Claire Joannes, Justin Mahieu, Basile Meunier ont marqué de leur empreinte et valorisé le club par leur participation aux championnats de la francophonie européens et mondiaux dont les JO avec records à la clef.

Je vous demanderai donc par des applaudissements intenses de remercier
toutes et tous cités et non cités (mais sachez qu’ils ne sont pas oubliés)  qui ont fait de l’AC Dampicourt une très grande équipe.

Merci de votre écoute
Bon appétit à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *